Réorganiser un réseau de distribution du sucre

Maître Prunille souhaitait, pour son usine de Casseneuil (47), investir dans l'automatisation du dosage du sucre dans cinq cuves de macération.

Les matières premières sont stockées en sacs

Le sucre cristallisé n°2 est conditionné en sacs de 25 kg.

Un vide-sacs est installé en zone de stockage déportée pour faire place à deux nouvelles cuves

Pour répondre au développement de ses activités de transformation de fruits secs, Maître Prunille a équipé son usine de Casseneuil de deux nouvelles cuves de macération Goavec d'une capacité unitaire d'une tonne qui viennent en complément de trois cuves de 300 kg chacune. « Elles ont été implantées à la place de l'ex-station de dépotage ce qui a nécessité de déporter le stock de matières premières », précise le responsable maintenance. 

 

Dans cette logique, un premier Transitube® de 12 m relie une trémie vide sacs aux deux grandes cuves et à l'une des trois plus petites. « A partir de là, un repiquage spécifique, via un second Transitube® de 4 m, permet d’alimenter les deux dernières cuves plus excentrées. » Afin d’éviter toutes remontées de vapeur, le conduit de descente, situé entre la vis et chaque macérateur, est maintenu en surpression et l’ensemble des cuves est équipé de vannes d’étanchéité. 

 

Pour la sécurité des opérateurs, une grille de tamisage a été installée au-dessus de la trémie vide sacs. « Nous réfléchissons déjà avec Apia Technologie à réduire la pénibilité de cette étape via une station automatisée de vidange big-bag. Actuellement, nous pouvons être amenés à consommer jusqu’à 8 tonnes de sucre par jour, soit autant de sacs à dépoter à la main. »