Réduire les arrêts de production

Filiale du groupe Aoste-Campofrio, l'usine Justin Bridou de Maclas (42) souhaitait optimiser le stockage et automatiser la distribution de sel, de sel nitrité et de lactose rentrant dans la composition de ses saucissons.

Les matières premières sont stockées en bigbag et en sacs

Le lactose et le sel sont conditionnés en bigbag d'une tonne, le sel nitrité en sacs de 25 kg.

Deux stations de vidange bigbag et un vide-sacs sont installés dans une zone de stockage dédiée

Jusqu'ici réalisée manuellement, l'alimentation en lactose, sel et sel nitrité du malaxeur est désormais automatisée garantissant une introduction homogène de ces trois ingrédients rentrant dans la composition des saucissons. « En outre, il était primordial de limiter la pénibilité en améliorant l'ergonomie des postes de travail, précise le chef de projet. Les opérateurs pilotent désormais un système qui relie, via trois vis flexibles distinctes, deux stations de vidange bigbag, ainsi qu’un poste vide-sacs pour le sel nitrité, à la ligne de fabrication. »

 

L'usine de Maclas a optimisé ses consommations en matières premières « Nous avons également gagné en flexibilité et en précision au  niveau de la préparation des recettes.» En déportant la zone de stockage dans un local attenant, Justin Bridou a fiabilisé ses flux logistique.

 

« Contrairement au convoyage pneumatique, la spire assure, en circuit fermé, une homogénéisation naturelle des produits convoyés tout en réduisant les risques de condensation. Nous ne constatons plus, par exemple, aucun arrêt de ligne consécutif à des bourrages de lactose. »